Appui aux pompiers de Rosemère

OUI au maintien de service de sécurité incendie de Rosemère

English

Liens

Le 7 mars dernier, la ville de Rosemère a congédié sauvagement ses 38 pompiers, membres du syndicat des Travailleurs et des travailleuses unis de l’alimentation et du commerce, section locale 501 (TUAC 501), à la suite de l’adoption, en séance extraordinaire du conseil, d’une entente négociée en cachette avec la ville de Blainville.

La fermeture du service de sécurité incendie de Rosemère s’est fait sans consultation publique et sans en aviser les pompiers alors que depuis 27 mois la ville négociait avec eux le renouvellement de la convention collective.

Ce faisant, le vaste territoire de la MRC Thérèse de Blainville est donc privé d’une caserne et de ses équipements ainsi que de 38 pompiers spécialisés pour intervenir sur les eaux et les glaces de la rivière des Mille-Îles.

Outrée par cette annonce, la population de la MRC Thérèse-de-Blainville a répondu massivement à l’appel des pompiers de Rosemère en signant la pétition demandant le rapatriement du service de Sécurité incendie. En effet, il aura fallu moins de dix heures réparties sur deux journées de campagne intensive pour recueillir 6267 signatures.

La fermeture du service de sécurité incendie de Rosemère aura nécessairement des répercussions sur les délais d’interventions lorsque les pompiers de la caserne sud de Blainville ne seront pas disponibles puisqu’il faudra faire appel à une caserne plus éloignée. Il faudra alors prévoir un délai d’intervention supplémentaire de 5 à 14 minutes en cas d’incendie et de 2 à 12 minutes pour intervenir sur les eaux et les glaces de la rivière des Mille-Îles.

Une minute de plus c’est une minute de trop lorsque la vie d’un citoyen est en jeu. Agissons maintenant avant qu’il ne soit trop tard. Envoyez le message ci-dessous à la mairesse et aux membres du conseil de ville pour leur dire que vous désirez conserver votre service de sécurité incendie à Rosemère.

refresh